Conduire en hiver : votre véhicule mérite quelques attentions !

Durant chaque hiver, tout conducteur est confronté à des conditions difficiles sur les routes avec : la neige, le verglas, la glace, la pluie verglaçante, le froid, le brouillard, etc…

Comme nous avons envie que vous arriviez jusqu’à notre circuit et que vous puissiez profiter de votre stage de pilotage, nous vous donnons là quelques conseils de base.

Bien préparer et réviser son véhicule devient impératif pour faire face aux imprévus : il doit être en parfait état, ne rien laisser au hasard surtout pour faire face aux conditions hivernales.

Voici les points les plus importants à ne pas oublier :

  • Pneus : équipez votre véhicule de 4 pneus hiver d’une marque premium si possible (Fiez vous aux tests indépendants). Bien vérifier les pressions avant de prendre la route, (pressions autoroute) pour avoir une bonne adhérence en cas de conditions difficiles. Un pneu premium mal gonflé ne sera moins efficace d’un pneu discount ! Ne gâchez pas ses qualités 🙂
  • Batterie : si la batterie du véhicule à plus de 2 ans vérifiez son état. Rien de plus frustrant que de ne pas arriver au stade de pilotage à cause d’une voiture qui ne démarre pas !
  • Les joints de portière : Pour que les portières de votre voiture ouvrent sans difficulté lorsque le thermomètre est en dessous de zéro, appliquez de la graisse silicone ou du talc sur les joints pour éviter que ceux-ci soient collés par le gel. Non, les laisser ouverte n’est pas une bonne idée 🙂
  • Essuie-glace : En cas de chute de neige, relever les essuies glace afin que ceux-ci ne soient pas collés au pare-brise par le gel. Les micro rayures occasionnées par un balayage involontaire des essuie-glaces sur le gel les rendent quasiment HS de suite.
  • Carburant :
    • Pour les véhicules essence : changez le filtre de carburant avant chaque hiver, l’essence ne gèle pas donc aucun problème.
    • Pour les véhicules diesel : changez le filtre de carburant impérativement avant chaque hiver et lorsque les températures sont inférieures à -5° utilisez uniquement du gas-oil adapté (grand froid – 20°) ou ajoutez un additif.
  • Lave glace : Faire l’appoint de liquide de lave glace adapté à la période hivernale. Complétez le lave glace été s’il en reste. Si vous aviez fait le plein, nous vous conseillons de videz le lave glace été au profit d’un lave-glace adapté.
  • Les chaines à neige : si vous vous équipez de chaines à neige il est impératif de bien vérifier la taille de vos pneumatiques avant et arrière afin d’acheter le bon modèle.
    Il est conseillé de comprendre comment monter ces chaines chez soi avant d’être confronté aux conditions difficiles et de découvrir le mode d’emploi sur le bord d’une route de montagne par tempête de neige la nuit avec -10°.Pour monter les chaines stationnez-vous sur les aires prévues à cet effet, ne pas le faire sur les voies de circulation. Vous risquez un accident et une amende !
  • Si vous avez une bugatti veyron, prenez plutôt la Subaru dans le deuxième garage 🙂

Attention les chaines à neige de sont pas des équipements pour rouler sur des grandes distances, elles sont conçues pour vous faciliter le passage d’un col ou finir d’accéder à une station d’altitude. 

  • Le frein à main : L’hiver, surtout en montagne, il faut éviter de stationner son véhicule avec le frein à main serré, surtout sur les véhicules anciens. Mettez un rapport de vitesse (la 1ère ou la marche arrière) pour que le véhicule reste immobile.
    Ce qui se passe : lorsqu’il fait froid, l’eau qui se trouve dans les gaines des câbles du frein à main gèle et immobilise les câbles en position où ils se trouvent. Le gel c’est puissant ! Si vous stationnez votre voiture avec le frein à main serré, lorsque vous souhaiterez partir il peut rester en position serré et les roues sur lesquelles agissent le frein à main resteront bloquées. On vous épargne le résultat. Seule alternative, attendre le dégel !!! Ou faire bruler votre voiture, mais ce serait dommage.